Notre fichier des directives anticipées

Accroche

L’ADMD a longtemps milité pour la reconnaissance légale des directives anticipées.

Image
ADMD
Body

Ce document permet aux personnes dans l’incapacité de s’exprimer de porter par écrit à la connaissance de tout médecin leurs volontés anticipées. L'ADMD incite ses adhérents à être porteur de cette déclaration.

La loi du 2 février 2016 en faveur des malades et personnes en fin de vie a prévu que les directives anticipées, « révisables et révocables à tout moment et par tout moyen », « s’imposent au médecin pour toute décision d’investigation, d’intervention ou de traitement, sauf en cas d’urgence vitale pendant le temps nécessaire à une évaluation complète de la situation et lorsque les directives anticipées apparaissent manifestement inappropriées ou non conformes à la situation médicale. »

Ces directives anticipées sont valables indéfiniment. L’ADMD fournit à ses adhérents un modèle de directives anticipées facilement utilisable.

Un Fichier national des directives anticipées, ouvert gratuitement aux adhérents comme aux non-adhérents, archive et sécurise vos directives. Vous pouvez le joindre par courrier (Fichier national des directives anticipées – 130, rue Lafayette – 75010 Paris), par courriel (da@admd.net) ou par téléphone (01 48 00 09 89).

Pour vous aider à rédiger ce document, vous pouvez joindre notre service d’écoute qui s’appuiera, le cas échéant, sur l’expertise de notre commission juridique et de notre commission Soignants.

Formulaire des directives anticipées
Fascicule des droits de la personne malade
Notice sur le rôle de la personne de confiance
Lettre - Communication dossier médical
Lettre Arrêt des traitements
Lettre n°2 Arrêt des traitements
- LES NEWS -
ADMD - France
01 août
@ADMDFRANCE

Cette semaine, le Pdt de notre association, @JeanLucRomero, a rencontré @B_Bouselmi, directeur du Centre national des #SoinsPalliatifs et de la #FindeVie (@CNSPFV). Merci pour cette discussion sur les sujets qui préoccupent notre association.

ADMD - France
22 juillet
@ADMDFRANCE

#FindeVie : "Ma maman ne méritait pas cette agonie inutile et monstrueuse..."

ADMD - France
23 juillet, 16:16

Nathalie Baye : "Ma mère est restée plus d'un mois dans le coma avant de s'éteindre. Je suis une adhérente de l'Association pour le #DroitdeMourirdanslaDignité, je milite pour ce droit."

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.