Fin de vie : quelles sont les possibilités à l'étranger ?
Quels sont les pays qui peuvent - sous conditions - accueillir les Français en fin de vie ?

ADMD
Body

La Belgique, le Luxembourg et la Suisse, sous certaines conditions, accueillent des résidents étrangers. En Belgique et en Suisse, il faut être suivi de manière régulière par la médecine belge ou luxembourgeoise – même sans être résident – pour demander à bénéficier, si les conditions de recevabilité de la demande sont réunies, d’une aide active à mourir.
En Suisse, quatre associations peuvent répondre à la demande de suicide assisté de personnes étrangères à la Confédération helvétique.

Dans les autres pays qui ont légalisé une forme d’aide active à mourir (euthanasie ou suicide assisté), la loi ne s’applique que selon un critère de résidence ou d’immatriculation à la sécurité sociale du pays.

Nous vous présentons ci-dessous, au gré de l’actualité, les fiches des pays qui ont entamé des discussions sur le sujet de la fin de vie.

 

- LES NEWS -
ADMD - France
26 juin
@ADMDFRANCE

Discussion entre le Pdt de notre association, Jonathan Denis, et la Pdte de l’ADMD Belge, @herremans_

ADMD - France
26 juin
@ADMDFRANCE

Beaucoup de monde sur notre stand aujourd’hui, le ministre @PapNdiaye et des centaines de festivaliers.

ADMD - France
26 juin, 18:06

Franck Dubosc très ému : il évoque la mort de son père qui a choisi l'euthanasie en Belgique.

ADMD - France
18 juin, 18:03

Katherine, adhérente de notre association, est venue sur le plateau de Télématin.

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.