Le Mardi 10 novembre 2020 - 18:42

"Je souhaite pouvoir décider librement de ma fin de vie si une maladie devait m'y mener dans des conditions que je juge indignes."

Témoignage d'un nouvel adhérent.

ADMD

Je souhaite pouvoir décider librement de ma fin de vie si une maladie devait m'y mener dans des conditions que je juge indignes et dégradantes.

A travers des expériences personnelles où j'ai été confronté à la fin de vie, je soutiens l'ADMD pour qu'ensemble, nous arrivions à faire enfin évoluer la loi pour pouvoir mourir dans des conditions dignes, sans souffrances, en France et non plus devoir aller à l'étranger où la législation est beaucoup plus en avance sur ce sujet si important.

Depuis 2005, les trois lois sur la fin de vie (2005, 2010, 2016) votées par le Parlement, privent encore les citoyens de leur ultime liberté en leur imposant le choix entre la sédation profonde, et donc trop souvent une longue agonie, voire un acharnement thérapeutique et ainsi de la souffrance.
Plus récemment la loi bioéthique votée il y a quelques semaines n'intègre pas la question de la fin de vie.
 
 
Arnaud Mouillard
- À DÉCOUVRIR -
Fin de vie : "Je souhaite qu'une loi me permette de partir dans la dignité le jour où la vie ne vaudra plus la peine d'être vécue."

Témoignage d'une adhérente de notre association.

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.