Témoignage d'une adhérente de notre association.

Le Vendredi 26 mars 2021 - 10:46

J'ai adhéré à l'ADMD en février 2020, soit un an après avoir dit adieu à ma maman. J'ai 32 ans désormais mais c'est depuis mes 8 ans que je l'ai vu souffrir de ses cancers et maladies chroniques. Jamais personne ne représentera autant le courage à mes yeux que ma maman. C'est pourquoi je milite pour que la loi fin de vie évolue et devienne plus humaine, il n'est pas utile de continuer à souffrir, de perdre la tête sous l'effet des médicaments lorsque l'on est condamné et qu'il n'y a plus rien à faire. Mourir sans perdre sa dignité, sans perdre le fil de ses pensées, en restant soi-même est, selon moi, un droit fondamental. 

Magali Carbone

ADMD

- À DÉCOUVRIR -
"J'ai adhéré à l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité car je suis révolté par la loi sur la fin de vie."

Prise de position.

Lire la suite
Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.