Le Mardi 22 septembre 2020 - 09:21

Fin de vie : "Ma maman ne méritait pas cette agonie inutile et monstrueuse..."

J'ai adhéré à l'ADMD suite à la fin de vie de ma mère.

J'ai adhéré à l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité suite à la fin de vie de ma mère. Atteinte d'un cancer incurable, nous étions prêts à accepter l'inacceptable. En tant qu'ancien médecin gériatre, elle a toujours su accompagner ses patients dans une fin de vie digne de leur personne et nous avait préparé à son choix. Qu'une fois le jour venu, elle choisirait de partir doucement. Telles furent ses indications clairement exprimées dans ses directives anticipées... Qui ne furent absolument pas respectées... Nous étions prêts à la laisser partir mais nous ne nous attendions pas à rencontrer autant de réticences et de rejets, face à une équipe soignante sourde face à notre détresse... J'ai perdu la foi en cette médecine bienveillante et dévouée à cause d'une cruelle hypocrisie sur l'interprétation de la fin de vie. Maman ne méritait pas cette agonie inutile et monstrueuse, sa foi en l'autre lui a couté bien cher. D'avoir affirmé haut et fort qu'elle aspirait à la sédation profonde, elle en a fait les frais puisque cela a fait peur à ses pairs qui l'ont clairement abandonnée. 

J'aspire à ce que l'épreuve que nous avons vécue ne se reproduise plus, on le lui doit, à elle qui s'est tant battue pour ça et certainement à tant d'autres...

Ségolène Vanpouille

ad

- À DÉCOUVRIR -
Fin de vie : le témoignage que nous soumet la personne de confiance d’une adhérente...

La loi sur la fin de vie montre de nouveau ses limites...

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.