Un signal fort […]

Le Mardi 30 août 2022 - 09:08

ADMD

Dimanche 21 août 2022, Line Renaud et le député non-inscrit et rapporteur, Olivier Falorni, se sont exprimés dans le JDD, sur la proposition de loi en faveur de l’euthanasie. "Notre droit souffre toujours de plusieurs failles et insuffisances majeures", a déploré la chanteuse de 94 ans. Line Renaud explique mener ce combat pour "certains de nos citoyens", qui sont "atteints d’un cancer généralisé, d’une sclérose en plaques ou de la maladie de Charcot en phase avancée", et qui "souhaitent abréger leur vie". La star regrette que la France ne laisse pas d’autres choix aux malades que "l’exil dans les pays frontaliers pour y mourir et la pratique d’euthanasies clandestines dans notre pays". L'engagement de Line Renaud pour cette lutte date de plusieurs années. Et pour cause, la chanteuse a connu la souffrance de son mari Loulou Gasté, décédé en 1995 des suites d’un cancer des os, et celle de sa mère.

Elisabeth Borne reconnaît que la "loi actuelle ne règle pas tout"
 
Dans une interview accordée au Parisien dimanche 28 août 2022, la Première ministre Elisabeth Borne a répondu aux déclarations de Line Renaud. "Pour moi, la loi actuelle ne règle pas tout, elle peut laisser des situations de souffrances très difficiles et très douloureuses pour les personnes et les familles", a dans un premier temps reconnu la cheffe du gouvernement. "C’est un sujet qui renvoie à l’intime. Le président de la République s’est engagé pendant sa campagne à avancer et nous souhaitons pouvoir engager une concertation citoyenne. Il nous faudra être très à l’écoute des attentes des citoyens, des parlementaires, du CESE et du Comité national d’éthique", poursuit-elle. Le 8 avril 2022, la proposition du rapporteur Olivier Falorni sur "le droit à une fin de vie libre et choisie" avait déjà été débattue, et son article 1, prévoyant la création d’une "assistance médicalisée active à mourir", adopté, mais l’examen n’avait pas pu arriver à son terme.
 
- À DÉCOUVRIR -
TRIBUNE. Line Renaud et Olivier Falorni : « Il est temps de légaliser l’aide active à mourir »

Lettre ouverte […]

Lire la suite
Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.