Le Lundi 26 novembre 2018 - 16:26

Euthanasie : "Une très grande majorité de médecins réfléchissent à ce sujet et leur réflexion évolue."

De nombreux médecins militent au sein de l'ADMD pour faire évoluer la loi sur la fin de vie […]

ADMD

 

Je suis adhérent à l’ADMD depuis 2006.

Je suis médecin gynécologue, avec une spécialité en infertilité et en échographie fœtale.

Si je m’occupe d’infertilité, et donc d’aide à la conception et de périnatalité, il me semble également extrêmement important de s’occuper de la fin de vie.

Connaissant parfaitement le corps médical, je sais que même s’il existe des réticences, une très grande majorité de médecins réfléchit à ce sujet et leur réflexion évolue.

Nous connaissons de mieux en mieux les mécanismes de la souffrance physique et psychologique et les médecins savent parfaitement les limites de leurs techniques pour diminuer et effacer cette souffrance ; nous connaissons les limites de nos traitements pour guérir et à la fin nous n’avons aucune alternative thérapeutique à proposer : tous les médecins, en leur âme et conscience, savent très bien quand la « partie est finie ». Alors ?

Je peux comprendre que certains trouvent une rédemption dans leurs souffrances et je les respecte ; je leur demande à leur tour de respecter mon choix pour la fin de ma vie lorsque j’aurai décidé être au bout de mon chemin de vie.

L’ADMD est la seule association qui milite depuis des dizaines d’années afin d'obtenir ce droit à décider de sa fin de vie.

Docteur Jean Daquin

- À DÉCOUVRIR -
Fin de vie : "J'adhère à l'ADMD pour faire changer la loi !"

Magali explique pourquoi elle a rejoint le combat de notre association […]

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.