Le Lundi 4 mai 2020 - 09:29

COVID-19 : "J'ai pensé qu'il était temps pour moi aussi d'adhérer à l'ADMD."

Une nouvelle adhérente à notre association nous livre son témoignage.

En ce temps de pandémie, j'ai particulièrement redouté que ma mère, âgée de 87 ans, n'ait un incident de santé sérieux l'amenant à l'hôpital, où nous n'aurions pu lui rendre visite, tristesse infinie... Je connais les souhaits de ma mère qui regrette comme moi que la législation française ne lui accorde pas les mêmes possibilités que la Belgique, notamment. Pas d'acharnement thérapeutique. Mourir chez elle. Abrégez ses souffrances. Elle est adhérente à l'ADMD depuis longtemps.

J'ai pensé qu'il était temps pour moi aussi d'adhérer. Pour bénéficier du soutien de l'association si une telle situation devait se présenter, connaître précisément nos droits en la matière et les faire respecter. Et parce que j'ai moi-même à cœur d'aborder la fin de mon passage dans ce monde dans des circonstances choisies, tant que faire en conscience se pourra.

Pascale Potrel

j

- À DÉCOUVRIR -
COVID-19 : le déconfinement est une question de responsabilité individuelle

« Pour le déconfinement, la discrimination par l’âge est à bannir »

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.