Le Mercredi 7 avril 2021 - 17:15

87% des Français jugent qu'il est urgent que l'Assemblée nationale débatte des questions de fin de vie

Sondage avril 2021

ADMD

Dans un sondage réalisé du 6 au 7 avril 2021 par l’Ifop, les Français se déclarent une nouvelle fois très attachés à la légalisation de l’aide active à mourir :

    •    93% sont favorables à la légalisation de l’euthanasie et 89% à la légalisation du suicide assisté.

    •    69% des Français considèrent que la loi actuelle (Claeys-Leonetti de février 2016) doit être fortement modifiée ou abrogée.

    •    87% des Français pensent qu’il est urgent que l’Assemblée nationale débatte des questions de fin de vie.

    •    83% des Français pensent que l’Assemblée nationale a vocation à porter les questions liées à la fin de vie, à travers un texte de loi.

    •    50% des Français déclarent que, dans le cas de l’élection présidentielle de 2022, ils seraient prêts à renoncer à voter en faveur d’un candidat proche de leur sensibilité politique mais qui, sur les questions liées à la fin de vie, se déclarerait opposé à la légalisation de l’euthanasie.

    •    58% des Français déclarent que, si son député était amené à se prononcer contre le vote d’une nouvelle loi sur la fin de vie, légalisant dans certains cas l’euthanasie et le suicide médicalement assisté, ils seraient prêts à renoncer à voter en sa faveur aux prochaines élections législatives.

- À DÉCOUVRIR -
Fin de vie : le regard des Français, 5 ans après la loi - CNSPFV

Sondage commandé par le Centre national de la fin de vie.

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.