Le Jeudi 19 avril 2018 - 09:24

Vincent Lambert : un recours des parents devant la justice - L'Obs

Les parents contestent la décision du CHU de Reims d'arrêter les traitements de leur fils. Le pape a aussi appelé à le maintenir en vie […]

ADMD


Les avocats des parents de Vincent Lambert ont déposé mardi un recours en urgence, qui sera examiné jeudi devant le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne (Marne), pour contester la décision du CHU de Reims d'arrêter les traitements de leur fils, dans un état végétatif depuis 2008.

"Je vous confirme que nous avons déposé" un recours de 71 pages devant le tribunal administratif, a déclaré Me Jean Paillot, l'un des avocats de Viviane et Pierre Lambert, les parents du patient hospitalisé au CHU de Reims.

Selon Me Paillot, ce recours en référé liberté, une procédure administrative d'urgence, possède un caractère "suspensif" qui empêche les médecins de mettre en oeuvre l'arrêt des soins, initialement prévu ce jeudi.

"Obstination déraisonnable"

L'arrêt des traitements, décidé par le Dr Vincent Sanchez à l'issue d'une procédure collégiale de cinq mois - la quatrième en cinq ans - consiste à stopper l'alimentation et l'hydratation artificielle du patient, placé sous sédation profonde et continue.

Dans ce recours, les parents de Vincent contestent "l'obstination déraisonnable" mis en avant par le Dr Sanchez dans sa décision, ainsi que la notion de "corps souffrant" réfutée avec "éléments médicaux à l'appui", a indiqué leur conseil.

L'audience, qui visera à confirmer ou annuler la décision de l'hôpital, se tiendra jeudi à 09h30, a annoncé le tribunal administratif.

Appel solennel du pape François

Le pape François a lancé mercredi un nouvel appel solennel en faveur du maintien en vie du Français Vincent Lambert ainsi qu du petit Britannique Alfie Evans, pour lesquels la justice a statué en faveur de l'arrêt des traitements.

"Je voudrais attirer de nouveau l'attention sur Vincent Lambert et sur le petit Alfie Evans", a déclaré le pape à la fin de son audience hebdomadaire sur la place Saint-Pierre.

"Je voulais répéter et confirmer de manière forte que le seul maître de la vie, du début jusqu'à la fin naturelle, est Dieu. Et notre devoir est de tout faire pour protéger la vie", a-t-il martelé.

Le site du Nouvel Observateur 

- À DÉCOUVRIR -
Mende : une campagne pour ''le droit de mourir dans la dignité'' - Midi Libre

L 'ADMD Lozère a organisé une conférence, samedi à Mende […]

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.