Le Jeudi 9 mars 2017 - 19:00

Pour le droit de «choisir les conditions de son départ» - La Dépêche du Midi

Réunion publique de l'ADMD du Gers à Pavie, animée par le Dr François Damas, médecin hospitalier belge […]

«La France est très en retard»  230 personnes adhérent à cette association. Elles étaient 190 il y a quelques mois, autre signe d'intérêt porté à ces enjeux de fin de vie.

© Thierry Decrock

Samedi, l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) organisait une conférence sur la fin de vie. Elle était animée par le Dr François Damas, médecin hospitalier belge et auteur d'un ouvrage intitulé : «La mort choisie, comprendre l'euthanasie et ses enjeux». Plus d'une centaine de personnes y assistaient, signe de l'intérêt grandissant porté à ce thème. En ouvrant la séance, Thierry Decrock, le délégué départemental de l'ADMD, indique d'emblée : «Je suis heureux d'être à la tête de l'ADLD du département pour participer à ce combat, qui consiste à essayer d'obtenir, dans notre pays, cette liberté à laquelle nous aspirons tous, qui est de pouvoir choisir les conditions et le moment de son départ».

«La France est très en retard»

230 personnes adhérent à cette association. Elles étaient 190 il y a quelques mois, autre signe d'intérêt porté à ces enjeux de fin de vie. Lire la suite sur le site de la Dépêche du Midi

- À DÉCOUVRIR -
Euthanasie. Véronique Sanson : "Oui, j'ai aidé ma mère à mourir..."

[VIDÉO] Véronique Sanson : "On ne peut pas laisser les gens souffrir comme ça, il faut les aider à partir..." […]

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter