Le Dimanche 7 février 2021 - 07:06

Légalisation de l’euthanasie : la France va-t-elle enfin franchir le pas ? - La Dépêche du Midi

La fin de vie à l'Assemblée nationale […]

ADMD

A un peu plus d’un an de la présidentielle, Emmanuel Macron cherche à mettre en avant d’autres sujets que l’épidémie de Covid-19. Le chef de l’Etat et son gouvernement ont ainsi poussé l’écologie, la jeunesse, le régalien sur le devant de la scène avec plus ou moins de succès tant les Français sont concentrés sur l’épidémie. Un autre sujet est en train de monter : la légalisation de l’euthanasie, largement demandée depuis plusieurs années par une majorité de Français.

La moitié des députés LREM pour

Vendredi, le député du Rhône Jean-Louis Touraine a fait savoir qu’un peu plus de la moitié des députés LREM ont manifesté leur soutien à sa proposition de loi en faveur d’une "aide médicalisée active à mourir" en France pour les personnes gravement malades et en fin de vie. Depuis le dépôt de sa proposition de loi fin janvier, 139 députés LREM, sur un total de 269, ont fait part de leur soutien. Le texte de M. Touraine – professeur de médecine défenseur de l’euthanasie depuis de longues années et qui avait déjà déposé une proposition en ce sens dès 2017 – propose "une assistance médicalisée active à mourir" à "toute personne majeure et capable, en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, provoquant une douleur physique ou une souffrance psychique insupportable".

"Tous les exécutifs sont toujours un peu frileux sur ces questions sociétales. Je rappelle que c’était déjà inscrit dans le programme de François Hollande et qu’il regrette maintenant de ne pas l’avoir fait", estime le député qui était membre du groupe PS lors des deux précédentes législatures. Le parlementaire explique avoir complété sa proposition de loi de 2017 et "pris en compte le contexte", avec "tout ce qui s’est passé avec la Covid, marqué par beaucoup de fins de vie avec souffrance". "Il y a une demande générale, il y a urgence", estime M. Touraine .

La France a instauré en 2005 un droit au "laisser mourir" qui favorise les soins palliatifs, puis a autorisé en 2016, par la loi Claeys-Leonetti, la "sédation profonde et continue jusqu’au décès", pour des personnes dont le pronostic vital est engagé "à court terme", mais ces dispositifs apparaissent insuffisants.

Selon un sondage BVA paru vendredi 59 % des Français de 50 ans et plus connaissent l’existence de la loi sur la fin de vie mais plus d’un tiers (41 %) ne la connaît toujours pas. La personne de confiance est connue par 72 % des Français de 50 ans, la sédation profonde et continue jusqu’au décès par 53 % mais la rédaction des directives anticipées n’est connue que par 48 % d’entre eux. Elle est est en croissance de 5 points (à 18 % seulement toutefois), malgré la persistance de freins. La quasi-totalité des personnes interrogées (91 %) n’a pas reçu d’informations de la part de leur médecin traitant sur les droits et dispositifs de fin de vie…

Le temps est-il venu dès lors de franchir le pas vers la légalisation de l’euthanasie ? L’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) veut le croire, qui vient d’écrire une lettre ouverte à Emmanuel Macron. "M. le président de la République, vous le savez, un droit nouveau donne une nouvelle liberté sans créer d’obligation. Un droit nouveau enrichit une société tout entière. […] Soyez l’un de ceux qui, dans l’Histoire de notre pays, laissera la marque de la liberté individuelle" écrit Jean-Luc Romero, président de l’ADMD. L’association a fait de la lettre une pétition sur la plateforme Change.org* déjà signée par plus de 8 900 personnes.

Durant la campagne présidentielle de 2017, Emmanuel Macron n’avait pas pris d’engagement au sujet de l’euthanasie, en appelant "d’abord à faire pleinement appliquer la loi Claeys-Leonetti". Mais il avait rajouté :

"Moi, je souhaite choisir ma fin de vie", laissant la porte ouverte à la possibilité d’être le Président qui aura légalisé l’euthanasie en France.

Pétition : http://bit.ly/petitionadmd

Le site de La Dépêche du Midi

- À DÉCOUVRIR -
Euthanasie : plus de la moitié des députés LREM favorables à un texte - Le Point

Nous avons une majorité pour voter cette loi […]

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.