Le Jeudi 9 juillet 2020 - 11:35

L’ADMD appelle le nouveau garde des Sceaux à prendre ses responsabilités au sujet de la fin de vie

Nomination d’Eric Dupond-Moretti...

Le 6 juillet dernier, le président de la République nommait Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice. Appelé à de grandes responsabilités, le nouveau garde des Sceaux ne doit pas négliger le rôle de son ministère – le « ministère des libertés », selon ses propres termes – dans l’application des différentes lois, et notamment sur la fin de vie.

Une circulaire du 20 octobre 2011 permet, en effet, aux Parquets d’engager des poursuites pénales contre des personnes qui viendraient en aide à des proches qui se trouveraient en situation de fin de vie en suggérant aux magistrats différents chefs d’inculpation pour les poursuivre.

Pour Jean-Luc Romero-Michel, président de l’ADMD : « J’appelle le ministre de la Justice à prendre ses responsabilités et à abroger cette circulaire liberticide dans les meilleurs délais. Cette circulaire crée de facto un délit de compassion, inacceptable dans notre République. »

Pendant ce temps, alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, engagé en pleine discussion dans le cadre du Ségur de la santé, la France semble complètement délaisser le développement des soins palliatifs.

Le président de l’ADMD ajoute en effet : « Depuis le 1er janvier 2019, notre pays n’est plus doté d’aucun plan de développement des soins palliatifs. Nous notons une réelle abstention du Gouvernement sur le sujet. Pourtant, le 11 juillet prochain sera le premier anniversaire de la mort de Vincent Lambert. Nous avions alors appelé le Gouvernement à s’investir davantage dans la promotion des directives anticipées. Un an plus tard, rien n’est encore fait. »

Aujourd’hui, tout indique au Gouvernement qu’il peut avancer en faveur de la légalisation de l’euthanasie et du suicide assisté ; 96% des Français, 71% des médecins et une majorité claire et nette de députés s’y déclarant favorables. Dans ces circonstances, il est nécessaire que le président de la République écoute l’opinion des Français et permette à chacun de choisir les conditions de sa propre fin de vie quand la vie n’est plus que de la survie.

Pour leur part, les jeunes de l’ADMD se mobilisent avec le lancement aujourd’hui même de L’été des Jeunes de l’ADMD à Toulouse : une mobilisation estivale dédiée à la promotion des directives anticipées et de la désignation des personnes de confiance.

CP Nomination
- À DÉCOUVRIR -
Afin de s’adapter à la situation sanitaire, la 6e édition de l’#AdmdTour devient L’été des Jeunes de l’ADMD

Mobilisation.

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.