Le Vendredi 15 mai 2020 - 16:58

Fin de vie : Après le déconfinement, qui reste une période de grandes incertitudes, viendra l’heure du bilan...

COVID 19 : le respect de la parole du patient.

"

 

Depuis le début du confinement qui a accompagné la grave crise sanitaire que nous avons endurée, nous avons souhaité, malgré les difficultés que nous avons-nous-mêmes connues, conserver le lien privilégié que nous avons avec nos 75 000 adhérents : un lien d’écoute, de solidarité et d’information… Nos Décryptages ont essayé de répondre aux questions les plus fréquentes qui nous étaient posées, nos témoignages ont partagé des expériences particulières… Et pour que la fin de vie n’occupe pas tous les esprits durant cette période compliquée pour chacun, nous avons souhaité parler de livres et vous proposer un atelier d’écriture confié à deux membres de notre comité de lecture, Claudine et Rose.

 

Aujourd’hui, une nouvelle période s’ouvre, celle du déconfinement. Nous avons une pensée émue pour les victimes de cette pandémie, pour leurs proches, pour toutes celles et tous ceux qui ont connu l’angoisse et la solitude, pour toutes celles et tous ceux qui connaissent ces sentiments qui fragilisent et qui détruisent…

 

Après le déconfinement, qui reste une période de grandes incertitudes, viendra l’heure du bilan. Le respect de la parole des patients, de leurs directives anticipées et de l’avis de leur personne de confiance, la préservation de la dignité des mourants, le suivi des protocoles de fin de vie… Qu’en a-t-il été ? Les victimes ont-elles été traitées avec l’humanité qui leur était due ? La presse a déjà fait état de nombreuses anomalies, erreurs, dysfonctionnements, injustices et drames. Ceux qui nous ont été rapportés par les proches ont fait l’objet de requêtes auprès des autorités sanitaires compétentes et d’un suivi régulier.

 

Lorsque les jours meilleurs reviendront, nous reprendrons notre militantisme de terrain, plus que jamais nécessaire pour le respect des citoyens, pour que leur choix de fin de vie devienne leur droit, indiscutable. Nous défendrons encore et toujours, auprès du Parlement et des soignants, notre proposition de loi visant à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté et à assurer un accès universel aux soins palliatifs. Pour cela, nous aurons plus que jamais besoin de vous et de votre soutien, actif ou symbolique, matériel ou pratique.

 

Nos pensées ont accompagné – et accompagnent encore – ceux qui ont souffert durant les mois passés et nous soutiendrons encore ceux qui auront besoin de nous. Car nous sommes solidaires des plus fragiles…

 

Nos horaires de déconfinement

 

- À DÉCOUVRIR -
COVID-19 - Plus que jamais, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité est solidaire des plus fragiles

Le mot de soutien du président de l'ADMD, Jean-Luc Romero-Michel.

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.