Le Jeudi 21 novembre 2019 - 10:27

Un enterrement comme je veux : le premier guide pratique des obsèques civiles - Sarah Dumont

Où organiser un enterrement laïc ? Avec qui ? Comment écrire un discours d'enterrement ?

Depuis que la société française s'est fortement déchristianisée, la question du déroulement des obsèques, de la prise en charge de l'après-décès se pose de façon différente. On était habitué (les croyants le sont toujours) à une mise en forme ritualisée et parfaitement ordonnancée par chaque tradition confessionnelle, veillée du mort, église, messe ou prière des morts au cimetière…

Lorsque la défunte ou le défunt ne se reconnaît pas dans une tradition religieuse, les proches doivent organiser quelque chose selon ce que le défunt a dit ou selon ce qu'ils pensent que le défunt eût souhaité, selon ce qui lui conviendrait, selon ce qu'il a aimé durant sa vie. C'est le propos de ce guide pratique, issu de l'expérience vécue par son auteur, qui y a ajouté le fruit de recherches connexes.

Organiser une veillée, organiser une cérémonie « laïque » d'au revoir, laisser aller les imaginations pour recréer une « ambiance » qui aurait convenu au défunt : « Il aimait les arbres, alors dans un jardin ? » ; « Elle aimait telle musique, tel pays, on fera une évocation musicale et vidéo de ses paysages préférés ! »... Ne pensez pas que vous devrez tout organiser par vous-même : des services de pompes funèbres le feront pour vous, si vous le souhaitez. Cela aura un coût bien sûr !

Ensuite, inhumation ? Crémation, de plus en plus souvent souhaitée ? Les cimetières sont interdits aux animaux, et pourtant le défunt adorait ses deux bouledogues, ils ne pourront pas lui dire au revoir (on essaie de négocier ?)

Inhumation dans un cimetière, car à domicile, dans son jardin, c'est assez compliqué.

Crémation et devenir de l'urne funéraire : pensez jardin du souvenir, arbre du souvenir, dispersion en mer ou dans un lieu aimé. Depuis 2008, l'urne funéraire ne peut plus être conservée à domicile.

Les idées sont multiples ; ce livre vous en donne nombre d'exemples,

Et ensuite, la « paperasse » : l'acte de décès, les documents à obtenir, les courriers à faire, ce guide vous en donne un aperçu très complet.

En annexe, des adresses tous azimuts pour aider, où l'on se rend compte que la mort est devenue aussi un « marché » très actif (et probablement lucratif), notamment sur le web (condoléances, participations, dons divers), depuis que les personnes s'autorisent de personnaliser leur vie et leur après-décès.

CB

NDLR : Il ne reste plus qu'à pouvoir enfin choisir sa fin de vie !

HappyEnd.Life, 2019. - ISBN 9781697518900

Acheter le livre en ligne

- À DÉCOUVRIR -
De l'autre côté du chemin... Mourir dignement - Hafeda Diarra

Notre justice est inhumaine, car nous laissons les malades souffrir dans leurs lits plusieurs jours.

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.
}