Le Lundi 23 octobre 2017 - 14:13

Souffles coupés - Nataly Breda

Quand une féministe au caractère bien trempé rencontre une star de cinéma aux multiples conquêtes.

ADMD

 

Tout commence par une rencontre hautement improbable, sur un plateau de télévision : dans un talk show, se retrouvent par le plus grand des hasards, une jeune femme journaliste féministe militante et … un acteur d’origine irlandaise, beau comme un apollon, séduisant, adulé de toutes. La présentatrice leur a trouvé des points communs, ils sont nés la même année et affectés chacun d’une maladie grave (sclérose en plaques pour Nina, maladie cardiaque grave pour David).

C’est le coup de foudre ; ils passent la soirée et la nuit ensemble, se revoient et s’aiment intensément malgré les distances, il vit entre Londres et New York … Belle romance , tout irait parfaitement sauf  que la SEP  provoque des malaises répétés pour Nina, sa santé décline à mesure que la sclérose s’aggrave, et le cœur de David menace toujours de ne pas tenir le coup… alertes de part et d’autre, les sollicitations professionnelles et relationnelles se multiplient, David est marié, Nina aussi, ni l’un ni l’autre n’est prêt à abandonner son travail. Alors on se revoit de temps en temps, on vit presqu’ensemble, à Toulouse, en Irlande… « On s'est perdus de vue, on s'est r'perdus d'vue  On s'est retrouvés, ... » Ils restent longtemps loin de l’autre.

Cette relation très forte entre eux sera touchée quand la santé de David le conduit d’urgence à l’hôpital, Nina est désormais handicapée en fauteuil car la SEP l’a rattrapée, mais ils ont conclu un pacte, se sont fait la promesse de finir leur vie en même temps… au jour choisi chacun devra dire : « suivons le cours de la rivière… ensemble » ce sera leur mot de passe, référence à l’histoire d’Alexandre et des amazones.

Après une soirée amicale surprise, très gaie, où les invités croient être réunis pour l’annonce de leur  mariage, leurs amis dans la confidence leur tendent la main et la solution médicamenteuse de la délivrance, puisque la loi ne le permet pas.

Ce serait si simple et si tranquille si cela se passait ainsi !

CB

En librairie le 29 septembre 2017 - French Pulp
Commander en ligne - L’auteur a souhaité faire don à l’ADMD de 0,50 € par exemplaire vendu.

 

- À DÉCOUVRIR -
Le tout dernier été - Anne Bert

«Je viens de rencontrer mes passeurs. Ces hommes qui font désormais partie de ma vie puisqu’ils vont m’aider à la quitter.»

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.