Le Lundi 24 février 2020 - 09:00

Ce que je n'ai pas encore dit à mon jardin - Pia Pera

Une passion, un chef-d’œuvre, un jardin en Toscane.

fr

Une maladie neuro-végétative, centrale dans ce récit, accuse son emprise sur le corps de l'écrivaine italienne (1956-2016). Contrainte peu à peu à l'immobilité d'une plante, elle nous dit (le titre est tiré d'une poésie d'Emily Dickinson *) qu'au-delà de la vie, de la beauté de son jardin toscan – il s'agit « d'accepter calmement d'être quelque chose de petit et d'indéfini, un tout petit point dans le paysage ».

Cette humilité nous ramène ontologiquement à la terre : la promenade botanique se mue en essai philosophique.

« Je voulais transmettre un sentiment de fusion avec la nature, de naufrage dans un paysage plus vaste, comme dans les dessins de Shitao ...»

Simonetta Greggio, qui a rédigé la préface dit :  «  Je sentais chez toi, Pia, la même dignité, le même sarcasme tendre, la même implacabilité sentimentale, la même intelligence fouilleuse, la même douleur de vivre et la même compassion, que chez les êtres qui me touchent le plus sur terre. »

EM

Editions Arthaud, 2019 – 240 pages – 19,90 euros

Commander le livre en ligne

* Je ne l'ai pas encore dit à mon jardin

Tant je redoute ma défaillance.

Pour le moment, je n'ai pas tout à fait la force

de mettre l'abeille dans la confidence.

- À DÉCOUVRIR -
La mère morte - Blandine de Caunes

Blandine de Caunes a travaillé dans l'édition. Elle est l'auteure de L'Involontaire (Stock 1976, réed. Phébus 2015).

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.