Le Mardi 27 mars 2018 - 14:08

Sonate pour Roos (Disappearance)

C’est un film de photographe. Une image superbe de paysages enneigés de Scandinavie et de glace musicale.

L’histoire de Sonate pour Roos trouve ses racines dans les relations troubles mère-fille observées par le petit frère. La mère de Roos a grandi sous pression. Enfant prodige, elle devait répéter plusieurs heures par jour ses partitions de piano. Sa propre mère ne lui a jamais donné beaucoup d’amour. Il y a comme un trou dans la maternité de Louise…

Le personnage de Roos tente de trouver la liberté d’une façon particulière. Son fort désir de liberté l’a conduite à une forme de solitude. Entre les deux femmes, d’anciennes tensions enfouies empêchent toute communication ; Roos a vécu avec son père dès l'âge de 8 ans, sa mère ne l'a jamais accepté. Cette année, Roos souhaite pourtant partager une nouvelle essentielle, après une longue absence de deux ans. Pourquoi revenir à la maison ?

Elle finit, après de longs silences, par dire à sa mère : "Je suis très malade, je ne peux prendre de médicaments".

Aux Pays-Bas, là où vit Boudewijn Koole, le réalisateur, la mort a été un sujet tabou pendant de nombreuses années. Avec son scénariste Jolein Laarman, ils ont recherché les funérailles les plus silencieuses possibles, au cours desquelles la personne ne fait que s’en aller, disparaître. C’était la façon de faire de certaines tribus anciennes.

BS

- À DÉCOUVRIR -
L'Envol - En projet

Une fiction courte en un plan-séquence tourné au drone qui a pour thème la fin de vie.

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.