Le Lundi 5 octobre 2020 - 14:58

Qu’est-ce qu’une vie accomplie - François Galichet

François Galichet met en balance deux représentations de la vie.

La société actuelle valorise la vie plus que jamais auparavant ; et les adversaires d’une aide active à mourir lui donnent une valeur sacrée. Cependant, l’auteur nous apprend qu’aux Pays-Bas, un élargissement de la légalisation de l’euthanasie à l’interruption pour « vie accomplie » est envisagé, et qu’en Suisse, le suicide assisté s’étend jusqu’au polypathologies.

L’auteur pose d’entrée le principe de son livre : il ne s’agit pas d’argumenter sur « le droit de mourir dans la dignité », mais « de répondre à la question de Camus « sur quels critères décider que la vie vaut ou ne vaut pas d’être vécue » : est-ce une vie accomplie et, dans ce cas, que recouvre ce terme ?

Une vie accomplie n’est pas une vie heureuse ou une vie réussie ; l’accomplissement a deux approches. Il comprend l’achèvement, c’est-à-dire la réalisation, et une idée de perfection ; on peut la comparer à une œuvre. La notion de « vie accomplie » implique qu’on donne un sens à sa vie, et conduit à chercher à donner un sens à sa mort. La mort est un droit et, dans certaines circonstances, elle peut devenir un devoir (cf. le résistant qui a peur de parler et de trahir).

L’auteur aborde alors le droit de mourir, et le droit de mourir dans la dignité.

Il rappelle qu’en Belgique et en Suisse, c’est le pentobarbital qui est utilisé, mais qu’il est interdit en France ; il a cependant rencontré des personnes qui se le sont procuré et qui le conservent pour l’avoir sous la main au moment voulu. Il a abordé avec elles ce que sous-tend le droit de mourir dans la dignité, et ce que détenir le moyen de mourir librement a changé dans leur vie.

Il en ressort qu’une vie digne est une vie autonome, une vie au sens large, une fidélité à soi-même, la capacité de maintenir une cohérence des valeurs et des choix, vivre et mourir en étant fidèle à ses idées, en continuant les échanges et l’acquisition de connaissances.

Ce livre est une belle leçon sur la vie et la mort.

Editions Odile Jacob - 18 euros 99

- À DÉCOUVRIR -
Mourir de son vivant : accompagner jusqu'au bout de la vie - Dominique Sanlaville

Aujourd'hui, la mort a changé de visage.

Demande de documentation
S’inscrire à la newsletter
Nous souhaitons utiliser les données à caractère personnel que vous nous fournissez via cette inscription, notamment pour vous envoyer notre newsletter. Lisez notre politique de confidentialité pour connaître l’ensemble des informations sur notre usage de vos données à caractère personnel.