Le Mardi 23 mai 2017 - 14:53

Témoignage. "Déposons tous nos souhaits de fin de vie à l'ADMD !"

Témoignage édifiant sur l'importance des directives anticipées pour le patient et son entourage […]

Témoignage

 

Une amie de 87 ans n'avait pas pris soin (pour elle-même et ses proches...) de laisser par écrit (si possible à l'association ADMD) ses volontés concernant sa fin de vie ; elle s'était contentée de dire à ses proches qu'elle n'avait pas peur de la mort (cancer depuis plusieurs années) et qu'elle souhaitait "mourir dans la dignité" : cette "négligence" a coûté très cher à ses proches en souffrances et sentiment de culpabilité. Le traitement anti-douleur très puissant (cancer fin de vie) la rendait inconsciente de l'état dans lequel le service "fin de vie" de cette clinique osait la maintenir : je ne vous donnerai pas les détails, vous ne me croiriez pas (il s'agissait pourtant d'une grande clinique et d'une grande ville...).

Il a fallu que l'une de ses filles "monte au créneau", se renseigne sur la loi fin de vie auprès de l'ADMD (elle est adhérente depuis... et a elle-même déposé ses volontés par écrit !) ce qui lui a permis de "croiser le fer" "énergiquement" avec le médecin qui dirigeait ce service pour que le droit à la dignité de sa mère soit enfin respecté ! Elle insiste, chaque fois qu'elle en a l'occasion, sur le fait qu'elle ne souhaite à personne d'avoir à vivre ce qu'elle a vécu !

Déposons tous, quel que soit notre âge, nos souhaits de fin de vie à l'ADMD : "Si je ne suis plus capable de m'exprimer, oralement ou par écrit..." : faisons-le au moins pour protéger nos proches !

Michel Dany

- À DÉCOUVRIR -
Suicide assisté. "Je vais me rendre en Suisse pour ne plus souffrir"

[VIDÉO] De plus en plus de Français.es se rendent en Suisse pour choisir le suicide assisté.

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter