Le Lundi 9 janvier 2017 - 15:32

Lettre posthume de Marguerite fustigeant la loi sur la fin de vie

Avant de terminer mon parcours de vie, je vous informe que je me suis rendue en Suisse pour avoir une aide que mon pays, la France, me refuse […]

Lettre posthume de Marguerite fustigeant la loi sur la fin de vie

Mon grand âge, mes divers problèmes de santé qui ne peuvent que s’amplifier et m’empêchent de décider de mon ultime liberté, m’ont incitée à demander à une association suisse de me venir en aide, ce qui a été accepté.
Les parlementaires français n’osent pas mettre en place la législation qu’une forte majorité de citoyens réclament ; ils sont donc responsables des souffrances physiques et psychiques de milliers de personnes qui demandent à en finir.
L’ADMD continuera à lutter pour enfin obtenir une législation qui respecte tout le monde, mais sans moi.
J’ai confiance, vous arriverez au but, il faut persister.

Au revoir,

Marguerite Le Tynevez
Adhérente de l’ADMD

- A DECOUVRIR -
Fin de vie. "J'ai montré la carte de l'ADMD de mon mari..."

L'équipe de réanimation m'a informée de la gravité de son état ; projet d'amputation de la jambe, caillot inopérable dans le cœur, œdème […]

Demande de documentation
S'enregistrer
S’inscrire à la newsletter